La couleur des choses

de Martin Panchaud

Simon, un jeune Anglais de 14 ans un peu rondouillard, est constamment l’objet de moqueries de la part des jeunes de son quartier, qui le recrutent pour toutes sortes de corvées. Un jour qu’il fait les courses pour une diseuse de bonne aventure, celle-ci lui révèle quels vont être les gagnants de la prestigieuse course de chevaux du Royal Ascot. Simon mise alors secrètement toutes les économies de son père sur un seul cheval, et gagne plus de 16 millions de livres. Mais quand il revient chez lui, il trouve sa mère dans le coma et la police lui annonce que son père a disparu… Étant mineur, Simon ne peut pas encaisser son ticket de pari. Pour ce faire, et pour découvrir ce qui est arrivé à sa mère, il doit absolument retrouver son père. Au terme d’une aventure riche en péripéties et en surprises, Simon, l’éternel perdant, deviendra un gamin très débrouillard.

Image du livre la couleur des choses

La couleur des choses bouscule les habitudes des lecteurs et lectrices de bandes dessinées ; le livre est intégralement dessiné en vue plongeante sans perspective et tous les personnages sont représentés sous forme de cercles de couleur. Le récit oscille entre comédie et polar avec une technique graphique surprenante, mêlant architecture, infographies et pictogrammes à foison, qui font de ce roman très graphique un livre étonnant et captivant.

Rencontre

Le 2-3-4 septembre 2022 à Morges

En avant-première et en exclusivité Je serai présent à Morges pour le Livre sur les quais où  je présenterai mon livre La couleur des choses



https://www.lelivresurlesquais.ch/auteur/martin-panchaud/

Prix

« Avec ‹Die Farbe der Dinge› (‹La couleur des choses›), Martin Panchaud a créé une œuvre d’art complexe et très originale qui bouscule avec insolence et fraîcheur les habitudes de lecture d’images et de textes. Avec ses images enjouées et son rythme narratif typique des nouveaux médias, ce roman graphique peut intéresser en particulier les adolescents. 

Les personnages, représentés par des cercles colorés, se déplacent sur la surface blanche de la page et dans des panneaux réalisés en quelques traits. De fines lignes les relient à des parties de dialogue. Des infographies, des panoramas et des extraits de cartes sont intercalés. Au premier coup d’œil sur le livre, on ne s’attend pas à ce que l’intrigue s’accélère autant et qu’elle développe son propre rythme. 

Quiconque se laisse entraîner par le format frappant et par le codage abstrait, se voit plongé de façon inattendue dans l’aventure du protagoniste Simon. Les cercles colorés prennent vie, leurs émotions sont touchantes, quand ils se disputent, s’aiment, s’inquiètent et se désespèrent. Un drame familial fulgurant prend son cours malgré une victoire spectaculaire à la course de chevaux. À la fin, Simon, comme jeune adulte, prend son destin en main. 

Cette histoire incomparable du passage à l’âge adulte jongle habilement avec des éléments de la culture pop, exagère les scénarios de violence ou les fantasmes sexuels et élargit la tradition narrative jeunesse par une variation complètement nouvelle. »

https://www.prixlivrejeunesse.ch/

TV

La première bande dessinée de Martin Panchaud s’intitule « La couleur des choses ». Il y développe une toute nouvelle façon de raconter un roman graphique. Comment ce jeune artiste atypique s’y prend-t-il ?

https://www.arte.tv/de/videos/099176-000-A/ein-comic-aus-der-vogelperspektive/

 

Kolja Kandziora

Arte

« L’idée avec mon travail, c’est de créer un nouveau pacte avec le lecteur. Et lui demander de lire une image comme on lirait du texte »

https://www.lemanbleu.ch/fr/News/Le-genevois-Martin-Panchaud-a-recu-le-Prix-suisse-du-livre-jeunesse.html

 

Lémanbleu

Radio

L’oeuvre « bouscule avec insolence et fraîcheur les habitudes du public en matière de lecture des images et  des textes », selon le jury, qui souligne une « visualité ludique » et un « rythme narratif typique des médias ».

https://www.rts.ch/info/culture/livres/12200974-martin-panchaud-recoit-le-prix-suisse-du-livre-jeunesse.html

RTS

Presse et magazines

« Une expérience formelle radicale. »

Les Inrockuptibles

Avec «La couleur des choses», le Genevois Martin Panchaud signe un livre hors des clous où tous les personnages sont représentés sous forme de pastilles colorées.

La Tribune de Genève

« Un style graphique unique, surprenant et inédit, qui ouvre un nouveau champs de création pour le neuvième art. »

Canal BD Magazine

« Toute la réussite – on peut même dire ici l’exploit – de Martin Panchaud est aussi de rendre son récit haletant et de susciter une vraie émotion. » Le Courrier Picard

Le Courrier Picard

« Parfois très triste, parfois très drôle et surtout bluffant. »

Casemate

« Un thriller policier foisonnant de rebondissements. » 

Le Courrier de Genève

« Un récit initiatique hypnotisant. » 

Zoo Le Mag

« Une géniale expérience visuelle et narrative. » 
Comixtrip

Podcasts

Web

Cette histoire incomparable du passage à l’âge adulte jongle habilement avec des éléments de la culture pop, exagère les scénarios de violence ou les fantasmes sexuels et élargit la tradition narrative jeunesse par une variation complètement nouvelle.

https://actualitte.com/article/100711/prix-litteraires/martin-panchaud-auteur-jeunesse-prime-pour-la-couleur-des-choses

 

Actualitte.com